Get Adobe Flash player

EII

  EII - éthique-intuitif introverti (rationnel), INF_ de MBTI.

Pseudonymes: l'Humaniste, Dostoïevski, Peacemaker, écrivain.

Description des huit fonctions (Gulenko V.V.). Traduction du russe : Angélique, Emmanuel.

1.  R : éthique de relations

Distingue bien les relations qui s'établissent entre les personnes. Il sait, qui s'entend bien avec qui, et qui ne s'entend pas. Il resent moins bien les relations qui le concernent et souffre d’une crédulité excessive en vers celle-ci. L’honnêteté et la décence dans les relations humaines comptent beaucoup pour lui. Il ne pardonne pas la trahison. Il arrete toutes sortes de relations avec ceux qui lui ont joué un mauvais tour. Il se distingue par la courtoisie et la gentillesse dans les relations lointaines (Therme technique socionique). Il fait preuve d’humanisme dans ses faits et actions. Il évite les déclarations et les belles paroles. Il possède le don de générosité. Il sait pardonner même à ses ennemis s'ils se repentent sincèrement. Entretien des relations amicales et égales avec tout le monde.

2. I : l’intuition des possibilités, capacités

Il possede le talent d’éducateur, parce qu'il comprend comment développer les capacités des personnes. Il traite les enfants comme des adultes, en encourageant l'indépendance et les autres qualités nécessaires à la vie d’adulte.  ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

3. L :  Logique de structure

Il sait se forcer à être discipliné et exécutif. Consciencieux, bien que lent à effectuer un travail concret. Il manifeste de l’application dans les détails. Il se conforme strictement aux engagements.  Il travaille modestement, sans bruit et sans louange. Il tâche de comprendre la situation objectivement, sans émotion, en analysant les faits. Cependant, il est difficile pour lui d'exprimer sa compréhension d’un problème en langage analytique. Dans un milieu officiel il a l’aire réservé et sec. Il n'aime pas montrer ses relations en public. Il résout les problèmes difficiles grace a une grande patience, dont la nature l’a doté.

4. F : la sensation de force

Sensible et vulnérables, il tolère difficilement la brutalité. Il n’arrive pas pousser ou à forcer les gens à faire quelque chose contre leur volonté. Bien qu’il s’énerve dans des situations extrêmes, il sait se maîtriser et agir de manière décisive si ses proches sont impliqués dans la situation. Une vague d'émotions arrive après que le danger soit passé. Il choisi comme partenaires ceux qui le poussent à l’activité, le mobilise, et non ceux qui le défendent contre l'anxiété et le dé responsabilisent. Lorsqu’on tente de l’influencer par la contrainte, la force ou la brutalité, il répond de manière brusque. Dans une telle situation il peut se mettre en colère et exprimer ouvertement son désaccord. Il est irrité par la communication avec des personnes malveillantes.

5. P : logique d’affaire (de business)

Il ne peut pas rester les bras croisés lorsque d'autres travaillent. Il n'a pas besoin de se faire encourager pour travailler. La meilleure façon de le motiver au travail – c’est de montrer l’exemple personnellement. Il prend un vrai plaisir dans un travail bien organisé et confortable. Il aime lorsque quelqu’un l'aide à se débarrasser des efforts inutiles ou l’aide à gérer efficacement son poste de travail. On n’a pas besoin de lui donner des instructions détaillées et de prendre beaucoup de temps pour le mettre au courant du travail à faire. Il trouvera les informations nécessaires lui même. La condition principale, c’est qu’il faut que tous ce qui est nécessaire pour travailler soit à portée de main. Il a tendance à travailler trop et à faire des heures supplémentaires. Il est reconnaissant envers les personnes qui prennent soin de son repos et de sa santé.

6. S : la sensation de perception

Son humeur dépend fortement de son état physique. S’il est dans l’inconfort ou lorsqu’il est malade, il devient pessimiste et de mauvaise humeur. Il éprouve le besoin intérieure de prendre soin des faibles et des malades. Cependant, il est nécessaire qu’on le comprenne, sinon il serait offensé meme s’il ne le montre pas. Il se sent à l'aise en petits comités chaleureux. Il se soucie de l'état d'esprit de son entourage. Si nécessaire, il peut consoler ou réconforter quelqu’un. Il n’a pas une bonne image de son apparence. Il n'aime pas quand on lui impose la manière de s’habiller et de se présenter, cependant il a besoin de l'approbation et de conseils sur son apparence et sur la décoration de la maison. Il évite les vêtements éclatants.

7. E : éthique des émotions

Il pressent mieux que les autres l’échéance de conflits. ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

8. T : intuition de temps

Vit et travaille tranquillement, d'une manière mesurée. Il n'aime ni les retards ou ni les anticipations. Il se reconstruit difficilement avec nouveau rythme de travail. Il ne tolère pas le gaspillage inutile de temps. Il ne va pas attendre longtemps une personne qui a l’habitude d’être en retard. Lui-même est ponctuel, termine son travail juste à la date fixée. N’épargne pas son temps de travaille. Il estime le travail à la mesure de la quantité de temps passé. Le travail est toujours séparé du divertissement. Il sait mesurer le temps à passer avec chaque personne de son entourage. Il n'aime pas les gens bavards qui perdent beaucoup de forces à discuter de problemes qui ne sont pas liés à la discussion. Il ne dérange pas les gens dans leur travail par des questions inutiles.

*  *  *  *  *

 

L'Humaniste, Dostoïevski (Fedor Dostoïevski - l'écrivain russe)

Texte: I.Weisband, "Matériaux de travail" (1986); traduction: A.Akimova, 2002 (de site www.socioniko.net/fr/1.1.types/ri.html)

1. Un représentant du regard tranquille intérieur, de la mer imperceptible des sentiments. Le monde de ses sentiments est si fin et riche qu'on n'a pas besoin des preuves verbales d'amour. Même sans paroles il voit qui aime qui et comment, qui a besoin de quelqu'un et qui non. La qualité la plus précieuse est celle de savoir s'adapter aux émotions de l'autrui. Il sait plaindre les autres, décharger la tension émotionnelle, calmer les gens.EII - ex-president de l Ukraine

2. D'habitude calme et bienveillant, cet homme qui préfère garder le silence et observer dans la compagnie, change complètement au cercle des personnes connues. On ne peut pas dire qu'il est trop timide puisqu'il voit bien quelle attitude ont les autres par rapport à lui et sait comment on peut améliorer cette attitude. Il essaie de soumettre les autres à sa compréhension de ce qui est éthique et ce qui ne l'est pas. Mais il n'impose jamais ses émotions aux autres, partage les émotions de l'autrui. Il montre en quelque sorte la torpeur émotionnelle. Il est sûr que les autres ont besoin de lui quand il est calme, tranquille, paisible. Il veut être une compresse que les autres pourraient appliquer aux blessures.

3. Si on le demande à faire quelque chose, il ne peut pas refuser, c'est pourquoi on l'exploite souvent. Il a besoin d'un dual en se soumettant à qui il pourrait se séparer de l'inutile. Dans les relations avec les gens ses intérêts se limitent par un groupe de personnes bien précis mais dans le monde objectif il s'intéresse absolument à tout : il absorbe tout au niveau de ses intellectualité et capacités. Il est inapte à évaluer la qualité de son travail et le temps perdu. Il ne peut pas séparer ce qui est important de ce qui ne l'est pas. Il sait ce qu'on peut faire mais ne sait pas ce qu'il faut faire. Il ne peut ne pas travailler quand les autres travaillent et continue à travailler quand les autres ne le font plus. Surtout il n'aime pas quand on lui donne un autre travail sans avoir pris en considération celui qui n'est pas encore achevé.

4. Il est critique par rapport à sa propre beauté, sa volonté, son énergie. Il supporte difficilement quand on les désapprouve. Cependant les compliments à ce sujet lui semblent ambigus s'ils ne sont pas dits tête-à-tête, d'un ton doux sans être mis en relief. Il a besoin de la reconnaissance discrète. Il ne peut pas se permettre d' être malpropre.

5. L'action est la meilleure preuve d'amour. Le partenaire garantie les émotions agréables qui sont nécessaire à ce type, par ses raisonnabilité, logique, exigence et son savoir de défendre l'autrui. Il faut n'être pas en retard au rendez-vous, tenir ses promesses, être poli et plein de sollicitude. En fait, on n'a plus besoin d'aucune preuve d'amour ou des divagations à ce sujet. Si le partenaire le plus intelligent explique son point de vue à l'aide des réflexions n'utilisant pas les formulations brèves et catégoriques, Dostoïevski se sent constamment malheureux et mécontent à côté de lui. La plus grande exigence qu'il émet à son partenaire est la fidélité. Il ne pardonne pas l'infidélité.

 • Une autre description en francais de EII (que l'on nomme INFP en MBTI) sur le site www.16-types.fr   ... ici ...

Le Dual (le type complémentaire) - LSE (logique-sensoriel extraverti)

Додати коментар